7

Rexel continue d’innover et lance son premier Smart Store en Belgique

Après l’éclosion des magasins automatisés chez Colruyt, puis chez Delhaize, Rexel se lance dans une nouvelle expérience à la mi-mars avec l’ouverture de son premier Smart Store à Marcinelle. Ce magasin automatisé offrira aux clients la possibilité de commander et de retirer du matériel sur place, même en dehors des heures d’ouverture. Avec un stock de 1 000 références et une accessibilité 24h/24 et 7j/7, Rexel veut répondre encore mieux aux besoins de sa clientèle.

« L’idée d’un Smart Store est née il y a quelques années après une visite du premier magasin automatisé d’Amazon aux Etats-Unis », commente Pierre Benoit, CEO Rexel Benelux / UK & Ireland. « Cela m’a fait réfléchir à l’opportunité de développer le même concept pour Rexel. Cependant certains obstacles techniques m’ont empêché de mettre l’idée en pratique plus tôt. Jusqu’au jour où j’ai pu rencontrer le partenaire idéal pour donner vie au projet. Nous nous sommes lancés ensemble et quelques mois plus tard, le concept était prêt. Le défi était de taille, mais par cette innovation, nous pensons ainsi soutenir encore davantage nos clients et leur faciliter la vie. »

« Un magasin ouvert, 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24, doit pouvoir répondre à ce besoin », poursuit Pierre Benoit. « Dans notre Smart Store, nous proposons une gamme de produits d’environ 1.000 références, correspondant aux besoins quotidiens de nos clients. Le client se présente quand il le souhaite dans le Smart Store, passe sa commande via un clavier ou introduit le numéro de la commande précédemment passée en ligne. Le robot se charge du reste. »

Avec ce premier Smart Store à Marcinelle, Rexel souhaite tester une nouvelle flexibilité dans le service de proximité à nos clients. « Le client n’est toutefois pas livré à lui-même, il peut toujours faire appel aux conseils du personnel présent pendant les heures d’ouverture », précise Pierre Benoit. « L’Automatisation permet surtout de donner la possibilité aux équipes de se concentrer sur les conseils techniques, l’offre de services et l’élaboration ainsi que le suivi des offres. »

« Le conseil reste une priorité et de ce fait, le maintien d’une dimension humaine est essentielle », conclut Pierre Benoit. « Cependant, lorsque nous ne pouvons pas implanter une agence classique, nous pensons que cela pourrait être une bonne alternative. »

Partagez ce message:
Facebook
LinkedIn
Twitter
WhatsApp
Email